Ce carnet est rédigé par une développeuse web trentenaire qui veut ré-assembler ensemble des petites pièces disparates.

Après avoir fait des études et exercé le métier de cultureuse associative (et en être revenue), je suis depuis une poignée d’années tuyauteuse de code (développeuse principalement back-end, quoi).

Le passage de travailleuse intellectuelle précaire à codeuse décemment payée pour des projets manquant parfois d’âme ne signifie pas que j’aie tiré un trait définitif sur mon héritage socio-culturel. Comme on m’a appris à l’école avec les plans en 3 parties, je cherche au contraire à présent à faire la synthèse entre les différents mouvements qui me tiraillent.

Ce carnet, je l’ouvre à un moment où :

  • Je sens que me forcer à poser par écrit et rendre intelligibles les bazars qui traversent mon crâne ne peut que me permettre d’avancer dans la définition de ma prochaine destination,
  • J’ai besoin d’un outil qui me permette de faire du lien entre les éléments que je cherche à conserver, d’organiser et retrouver facilement des sources, de quantifier des centres d’intérêt (un outil à mi-chemin entre le wiki et le blog),
  • Je vois à quel point je m’alimente des écrits et partages d’autres personnes, et je me dis (non certainement sans une infime dose de prétention) que ce que je pourrai moi-même rédiger ou partager pourrait aussi nourrir d’autres personnes. C’est une façon de rendre à la communauté ce que je dois à la communauté, en somme.
  • J’ai besoin de discuter avec des personnes qui ont des questionnements similaires aux miens, et afficher ces préoccupations publiquement me semble pas le pire des moyens pour faciliter la rencontre avec des pairs.

Si vous avez des suggestions à me faire, des questions à réfléchir avec moi, des propositions de lectures, ou des propositions de projets, ou des propositions de missions…\
Proposez donc, je n’attends que ça !