Code, web, éthique. Des mots que j’ai croisé entremêlés plusieurs fois et à un rythme élévé ces derniers jours. Est-ce signe d’un mouvement de fond d’une préoccupation émergente, ou juste moi qui y suis de plus en plus sensible ?

Pour comprendre de quoi je parle quand je parle d’éthique et de code, je vous invite à écouter l’épisode n°003 du ruby nouveau, avec un long passage intéressant sur l’éthique, qui part de l’exemple des développeurs qui ont codé le programme permettant à Volkswagen de frauder les tests écologiques.

Je vous invite aussi à lire Ethics can’t be a side hustle (« l’éthique ne peut pas être un passe temps »), dont je reprends un extrait ci-dessous :

You can’t help Uber build Greyball during the day, or help Palantir design databases to round up immigrants as your main gig, and then buy ethics offsets by doing a non-profit side hustle. We need you to work ethically during that day job much more than we need you working with that non-profit.

Traduction maison rapide :

Vous ne pouvez pas, le jour, aider Uber à construire Greyball ou Palantir à mettre en place des bases de données pour ficher les migrants, puis vous racheter une conscience en aidant des projets non lucratifs à côté. Nous avons besoin que votre travail quotidien soit lui-même éthique, bien plus que nous n’avons besoin de votre contribution aux projets non-lucratifs.

A noter : Geoffrey Dorne (encore lui) a publié après que j’aie commencé ce post sa propre traduction de l’article en question, que vous pouvez lire ici.

Pour ceux que ces questions intéressent, Ethics by Design, un événement spécialement dédié à cette thématique est organisé à Lyon le 12 mai. On se donne rendez-vous là-bas et on commence à réfléchir à un serment d’Hippocrate adapté à nos pratiques ?

You cannot afford to be neutral. Right now, more than ever you need to reach down deep into your core, find your ethical strength, and bring it to your day job with you every day.
Then we can talk about helping non-profits in the evening. And hurry up, because they do need your help.

*Dernière minute : *

Encore une fois grâce à la communauté ruby regroupée autour du ruby nouveau, je prends connaissance du travail autour d’un « Ordre des développeurs » :